•  Quand je serai très vieille, mes petits me diront :« Mamie, raconte-nous une histoire de ton temps »,Je leur dirai ceci :

    « C’était en 2020,En mars et en avril, le printemps était là. La nature était belle : le muguet, le lilas .Et soudain, Ouest France et aussi les médias Nous parlent de la Chine et de très gros dégâts Causés par un virus du nom de Corona.

    Il pénètre partout, on ignore comment, Traverse les frontières, emporté par le vent, Remplit les hôpitaux de malades, c’est dément !La France se prépare pour un confinement .Médecins, infirmières, et personnel soignant Sont debout nuit et jour, masqués, gantés, en blanc.

    La vie s’arrête, tout est fermé, et pour survivre ,Les gens courent faire le plein, au moins de nourriture. C’était la guerre, nous avions très peur de mourir. Politiques et chercheurs veulent nous prévenir :

    « Restez chez vous, ne sortez pas, pour éviter le pire ! »Sans vaccin, sans remède, qu’allons-nous devenir ?

    Il y a eu des morts, oui des milliers de cas. C’est depuis ce temps-là qu’on ne s’embrasse pas, Rien n’est plus comme avant, on ne se touche pas. Covid 19, eh bien, c’était lui Corona !J’ai eu beaucoup de chance, car je suis toujours là, C’était en 2020, petits, n’oubliez pas !

     

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique