• La douleur

    la douleur d’une blessure Le sang coule d’une manière logique. La blessure suppure me pique. La douleur va en progressant gentiment. Mes cris déchirants, lentement vont vers l’océan.

    J’aime la souffrance, elle me prouve que je suis en vie. Elle brille et là, au loin je vois la pie. Je m’écorche à vif pour décrire des dessins tribaux. J’admire la sensation épaisse du sang autant que la sensation fugitive.

     

    Le labyrinthe des nerfs à vifs. Le cauchemar des veines en exposition. L’ombre de mon ombre me griffe. J’ai le corps en lambeau, créés par les lions.

     

    Le mal, la douleur, la souffrance décident de se réunir. Visitez mon intérieur, ma chair est à garnir. Son apparence démontre bien sa personnalité. Longtemps, très longtemps, les hommes vont se mutiler.

     

    La douleur

     

     

     

    « La terre est malade , »

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Juillet à 23:57

    Un gros bravo Blondi pour ce magnifique texte-poème. Passe une agréable semaine, bisou rose tendresse !

    2
    Mardi 13 Juillet à 17:20

    Superbe ton texte qui dit bien vrais ma belle

    3
    Mardi 13 Juillet à 17:27

    Hello Blonbi

    Me voila un petit coucou ,pour te remerciez de tes gentil coms et de ton soutien tu est vraiment adorable ,

    Oui  je me bat comme disent mes filles la Mams et une guerrière ne rien lâchez

    J'aime beaucoup tes écrie ma belle bravo

    Bonne fin d'après midi bisous bisous Joe

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :