• la douleur d’une blessure Le sang coule d’une manière logique. La blessure suppure me pique. La douleur va en progressant gentiment. Mes cris déchirants, lentement vont vers l’océan.

    J’aime la souffrance, elle me prouve que je suis en vie. Elle brille et là, au loin je vois la pie. Je m’écorche à vif pour décrire des dessins tribaux. J’admire la sensation épaisse du sang autant que la sensation fugitive.

     

    Le labyrinthe des nerfs à vifs. Le cauchemar des veines en exposition. L’ombre de mon ombre me griffe. J’ai le corps en lambeau, créés par les lions.

     

    Le mal, la douleur, la souffrance décident de se réunir. Visitez mon intérieur, ma chair est à garnir. Son apparence démontre bien sa personnalité. Longtemps, très longtemps, les hommes vont se mutiler.

     

    La douleur

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique