• LE DINDON DE LA FARCE

    La victime d’une tromperie, d’une moquerie, et qui fait généralement la risée de tout le monde. I l existe deux principales explications pour l’origine de cette expression, mais c’est probablement une troisième qui est la bonne. La première se situe au Moyen Âge où les « farces » étaient des intermèdes comiques dans des spectacles. Parmi les personnages récurrents de ces pièces, on trouvait des pères crédules, bafoués par des fils peu respectueux. Ces pères auraient été surnommés les pères dindons. Un tel personnage, souvent dupé par sa progéniture, était donc « le dindon de la farce ». Hélas, à moins qu’autre chose ait porté le nom de dindon autrefois ou que ce mot ait été déformé, un petit problème de date se pose, car les dindons que nous connaissons ont été ramenés du Mexique bien plus tard, à partir du xvie siècle. Une autre explication, donnée par Claude Duneton, viendrait d’un spectacle forain Le Ballet des dindons qui a existé à Paris entre 1739 et 1844. Dans ce spectacle, des dindons étaient posés sur une plaque métallique progressivement chauffée par-dessous au point que les pauvres volatiles finissaient par « danser » pour tenter d’éviter de se brûler les pattes. Bien entendu, cette « farce » faisait beaucoup rire les spectateurs de l’époque qui appréciaient les cruautés animalières comme les combats d’animaux, par exemple, mais qui aimaient aussi d’autres spectacles divertissants comme les pendaisons ou les passages à la guillotine. Reste que le rapport au fait de se faire duper n’est pas flagrant. Alors, pourquoi ne pas rester simple ? En effet, un dindon, ça se fait plumer, donc au sens argotique, il se fait duper. Et comme il se sert souvent farci, il aura suffi d’un peu d’humour pour accoler au volatile cette histoire de farce. Il ne reste donc plus qu’à étayer un peu cette hypothèse hardie, comme disait Laurel. Il faut savoir que le terme dinde, depuis longtemps et au figuré, désigne une jeune fille niaise par comparaison avec le caractère considéré comme stupide de l’animal (le Dictionnaire de Trévoux cite cette acception en 1771, mais elle est probablement antérieure). Or, une personne niaise se faisant aisément duper, il est logique qu’au passage au masculin, un homme niais, donc susceptible de se faire duper, soit affublé du terme dindon.Pour confirmer que le dindon se fait bien plumer, donc duper, on citera L’Hermite du Faubourg Saint-Germain, écrit en 1825 par Colnet qui dit ceci : « Frappé du tableau vivant qu’il offrait à ma curiosité, je ne pouvais me lasser de contempler cette multitude qui le traverse dans tous les sens pour se rendre où ses affaires, où ses plaisirs l’appellent ; mais ce qui m’amusait le plus dans cette lanterne magique, c’étaient les plaideurs et les dindons qui allaient se faire plumer, les premiers au Palais, les seconds à la Vallée. » Où l’on comprend que des plaideurs et des dindons vont se faire plumer, au sens de duper (au passage, on notera que lanterne magique et dindon nous ramènent indubitablement au poète Florian et à sa fable « Le Singe qui montre la lanterne magique » à l’origine de l’expression éclairer la lanterne* de quelqu’un). Maintenant, nous sommes sûrs que le dindon est bien une dupe, sans avoir besoin d’aller chercher des spectacles pré-dindons ou sans lien apparent avec la duperie. Quant à farce, il suffit de confirmer qu’à cette époque, on farcissait bien les dindons pour imaginer la plaisanterie. Or dès 1750, dans le Dictionnaire des Alimens, vin, et liqueurs, écrit par François-Alexandre Aubert de La Chesnaye Des Bois, on trouvait ceci : « Le tout haché ensemble et pilé dans le mortier, on en farcit le dindon, on y met un bon ragoût d’écrevisses dans le corps. Ce ragoût étant mis dans le corps, on bouche le dindon de la farce par les deux bouts et on le coud ensuite. » On connaît le principe de la pyramide de Ponzi : en retour du pactole qu’il a apporté, celui qui sort touche les pactoles apportés par ceux entrés dans la danse après lui. Il lui suffit donc de savoir attendre un peu pour emporter son jackpot. Le principe repose donc sur une double confiance  : d’abord dans celle que personne ne va paniquer à l’idée d’être le dindon de la farce et demander, en conséquence, de reprendre sa mise avant que la pyramide ait fait son œuvre ; ensuite, dans celle que de nouveaux arrivants vont accepter de rentrer dans la danse, de jouer le même jeu, pour alimenter la pyramide

     


    votre commentaire
  • Coucou mes amis(es)Me voilà enfin devant mon écran, après une journée bien chargée. C'est devant mon ordi que je puis enfin me reposer, pas de stress, c'est chouette. Il est tard, mais je ne trouve pas le sommeil. Je ne vous ai pas dit je me suis lancer dans la couture, et je dois dire que je ne me débrouille pas mal du tout, Lol je me lance des fleurs. Je vous mettrais quelques photos comme cela vous pourrez juger par vous-même. Je vais à présent faire une petite création avec un petit mot et j'essayerais de passer vous, voire ce soir. Alors a ceux qui sont déjà au lit je vous souhaite une douce nuit avec de jolis rêves et a ceux qui ne le sont pas encore la même chose. Bisous mes amis(es)

     

     

     


    4 commentaires
  • LES ANGLAIS ONT DÉBARQUÉ Avoir ses règles.

     

    Cette expression ne date pas de juin 1944, mais de bien avant. Rappelez-vous  ! En 1815, alors que Bonaparte a pris une dernière pâtée à Waterloo, les Anglais débarquent en France et vont l’occuper jusqu’en 1820. À cette époque, ils étaient habillés d’uniformes rouges. Le lien entre ce flot d’Anglais rouges envahissant le pays et la capitale et le flux rouge du sang menstruel a été facile à faire dès 1820 dans le parler populaire parisien, en (mauvais) souvenir de l’occupant, alors qu’il rentrait chez lui. Compte tenu du sujet traité, il est de règles et pas super flux de rappeler quelques autres appellations très poétiques de la chose : avoir ses ours*, avoir ses ragnagnas, écraser des tomates, être empêchée / gênée, faire relâche, jouer à cache-tampon, recevoir sa famille, repeindre sa grille au minium, etc. Il est aussi très intéressant de montrer l’avis qu’avait Pline l’Ancien d’une femme menstruée en 78 après J.-C. En voici un extrait représentatif : « Dans toute autre époque les règles coulant, si la femme fait nue le tour d’un champ de blé, on voit tomber les chenilles, les vers, les scarabées, et les autres insectes nuisibles. […] L’attouchement d’une femme en cet état gâte sans ressource les jeunes vignes, et fait mourir incontinent la rue et le lierre, plantes douées de vertus très puissantes. […] Cependant il est encore certain que les abeilles désertent leur ruche touchée par une femme en cet état ; que les lins noircissent dans la chaudière ; que le fil du rasoir s’émousse dans la main du barbier ; que les vases de cuivre touchés contractent une odeur fétide et se rouillent. » Étiez-vous au courant de tout cela, mesdames ? – Les Anglais ont débarqué ? demandait-il. – Non, répondait-elle, mais mes règles devraient venir ces jours-ci. Et, je ne sais pourquoi, chaque fois dans les jours qui précèdent, je ne me sens pas dans mon assiette

     

    LES ANGLAIS ONT DÉBARQUÉ


    votre commentaire
  • CORONAVIRUS EN FRANCE CE JEUDI 8 JUILLET

     25 MORTS DU COVID ET 4.442 NOUVEAUX CAS

     

     

    Où en est l'épidémie de Covid-19 en France ? Selon le dernier bilan, on dénombre +25 morts supplémentaires au total et +4.442 nouveaux cas en 24h. La France continue son déconfinement. Découvrez les dernières annonces, les avancés concernant la campagne de vaccination, les traitements et les derniers chiffres et bilans.

    CORONAVIRUS DIRECT - La situation se dégrade en France, l'épidémie repart à cause de la progression du variant delta. Le taux d'incidence augmente chez les 15-44 ans. De nouvelles restrictions seraient envisagées par le gouvernement. Pass sanitaire, obligation vaccinale, taux d'incidence...

    La situation "se dégrade" annonce Santé Publique France dans son point épidémiologique publié jeudi 8 juillet. Depuis le 28 juin, le nombre de reproduction effectif est à nouveau supérieur à 1 marquant ainsi la reprise épidémique. Le taux d'incidence est en nette augmentation chez les 15-64 ans, et plus particulièrement chez les 15-44 ans. L'agence rapporte "une forte hausse du nombre de cas ayant fréquenté des lieux propices à la contamination (notamment réunions privées, restaurants et bars) où le port du masque ne peut pas être systématique"Partir en vacances à l'étranger se complique au fil des heures à cause du variant Delta qui "sera bientôt majoritaire, probablement ce week-end dans notre pays" a informé Olivier Véran vendredi. "Evitez l'Espagne [et] le Portugal dans vos destinations", a conseillé le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, jeudi 8 juillet à "ceux qui n'ont pas encore réservé leurs vacances""C'est une recommandation sur laquelle j'insiste, il vaut mieux rester en France ou aller dans d'autres pays", a-t-il ajouté dans l'émission "Les 4 Vérités" sur France 2. Pour éviter un rebond épidémique et la survenue d'une 4e vague entre l'été et la rentrée, la question de l'obligation vaccinale se pose. "Si on ne vaccine pas, il y aura une quatrième vague dès la rentrée, peut-être même avant", insiste sur CNews Eric Caumes, chef du service de maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière, à Paris. Selon lui, seul le fait d'atteindre une couverture vaccinale de 80% permettrait de garantir une bonne immunité collective. Quels sont les derniers chiffres de l'épidémie ? Que disent les cartes de suivi de l'épidémie ? Quels sont les symptômes du coronavirus ? Quand s'isoler et combien de temps ? Quel est le taux de R0 du virus ? Quand est-on contagieux ? Que sait-on des vaccins ? Des effets secondaires après la vaccination ?  

    Dernières infos en direct 

    • Retour du masque à Nice. "Nous allons imposer" le masque dans certaines rues de Nice, a annoncé le maire de la ville Christian Estrosi sur Europe 1 vendredi. "Je suis en train de regarder quels sont les secteurs qui nécessitent qu'il soit imposé."
    • Test payant en Ile-de-France ? La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse et le délégué général de LaREM Stanislas Guerini sont tous deux favorables à faire payer les tests "de confort" pour inciter à la vaccination, ainsi qu'à une extension du pass sanitaire. "Je pense que les tests PCR, les tests antigéniques qu'on dit de confort, ceux qu'on fait pour pouvoir voyager, pour aller dans des lieux de concerts, de spectacles, il faut désormais les rendre payants parce que ça coûte très cher à la Sécurité sociale et ce n'est pas incitatif à la vaccination", a plaidé sur France 2 Valérie Pécresse.
    • Le variant Delta majoritaire "ce week-end". Invité sur France Inter vendredi, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué que le variant Delta, 60% plus contagieux que le variant Alpha, "est en train de remplacer tous les autres virus qui existaient de la souche coronavirus, il sera bientôt majoritaire, probablement ce week-end dans notre pays et il entraîne à nouveau une augmentation des contaminations".
    • Hausse des rdv pour la vaccination. La plateforme de prise de rendez-vous Doctolib a indiqué vendredi que "la dynamique de prise de rendez-vous se confirme". Selon les données, la réservation de créneaux pour une première dose a augmenté de 35% hier par rapport à jeudi dernier, après une augmentation de 25% mercredi et 40% lundi.
    • Réouverture des discothèques. Les discothèques rouvrent en France vendredi soir 9 juillet. Sur Twitter, Alain Griset a appelé à la prudence : "Un pass sanitaire et un protocole renforcé sont mis en place. Des contrôles seront réalisés."
    • Obligation vaccinale des soignants. Dans un Avis du 6 juillet, le Conseil scientifique estime qu'il faut rendre obligatoire la vaccination chez les soignants et le personnel médicosocial : Seuls 40% du personnel des EHPAD, public ou privé, seraient vaccinés avec une grande hétérogénéité territoriale. Cette obligation vaccinale pourrait être étendue à d'autres catégories, comme les "aidants", le personnel des services à la personne ou l'ensemble des professionnels (non sanitaires) exposés et exposants à un risque pour autrui.
    • Olivier Véran a vacciné des jeunes Paris. Le ministre de la Santé a vacciné des jeunes devant les caméras à Paris jeudi.

     

    • Pas de sur-risque lors du concert test à Paris. Dans un communiqué jeudi, l'AP-HP publie les résultats de l'étude menée dans le cadre du concert-test d'Indochine à Paris le 29 mai 2021 : "L'étude a montré un taux d'infection similaire chez des personnes participant à un concert comparé à des personnes ne participant pas." En conclusion, "la participation à un concert n'a pas été associée à un sur-risque de transmission du SARS-CoV-2 lors d'un concert en configuration debout sans distanciation physique chez des personnes masquées avec un test antigénique négatif dans une salle fermée".
    • Vaccination par des opticiens. Un décret paru jeudi au Journal officiel élargit la liste des professionnels autorisés à vacciner contre le Covid-19. Désormais les opticiens, assistants dentaires, diététiciens, psychomotriciens et audioprothésistes peuvent vacciner "sous la responsabilité d'un médecin pouvant intervenir à tout moment" et après avoir "suivi une formation spécifique à la réalisation de cet acte".
    • Troisième dose de vaccin "nécessaire". "Sans doute, pour les plus vulnérables, qui ont été vaccinés les premiers, (...) il nous faudra une troisième dose, parce que les défenses immunitaires s'affaiblissent", a déclaré le Premier ministre, Jean Castex, jeudi 8 juillet en déplacement à Blois à l'occasion du congrès annuel des Villes de France.

              Quoi de neuf


    votre commentaire
  • Je m'appelle Christine, mon surnom, c'est Blondi. J'ai..... oh non je ne vais pas divulguer mon âge, à vous de deviner.  J'ai perdu mon mari, il y a 1 an. Je suis une pure Alsacienne, depuis la perte de mon mari, j'ai quitté l'Alsace pour m'installer en Moselle et recommencer une nouvelle vie. J'ai une grande fille, et je suis tellement fière d'elle, je souhaite à toutes les mamans au monde d'avoir une fille telle que la mienne. Et puis j'ai aussi mes deux petits enfants qui sont plus qu'adorable, je suis une mamie comblée. Et puis avec moi vie aussi mes gardes de corps, Max et Mambo un golden retriever, et un labrador. J'aime l'honnêteté, je suis fidèle en amitié, et surtout j'ai bon cœur, je ne suis pas rancunière. Je suis une très bonne cuisinière. Je fais beaucoup de travaux manuels comme " coudre des vêtements, des poupées de chiffons, la peinture, etc...je ne m'ennuie jamais. Mon hobby le chant, il m'arrive d'animé des soirées dans les restaurants ou anniversaires...... Ma vie est bien remplie et les journées ne sont pas assez longue. Je suis une couche tard, mais aussi une lève-tôt. Vous me connaissez un peu mieux a présent

     

    Juste me connaître un peu

     

     

     


    2 commentaires